Editorial

 

En Bref...

Expression est une association favorisant la prise en main des outils audiovisuels. L'objectif est de soutenir médiatiquement les actions solidaires, humanistes et/ou écologiques, les mouvements relatifs aux droits de l'homme et à l'exercice de la citoyenneté.

Pour ce faire nous développons 4 grands types d'activités : des formations et ateliers vidéos, de la diffusion sur le web, de la réalisation et production audiovisuelle.

Nous travaillons à la mise en place d'un service de diffusion éthique et solidaire sur le web. Cette diffusion est destinée aux associations, ONG, coopératives, collectifs (formels ou informels), compagnies, ... et citoyens souhaitants communiquer sur un projet de solidarité.

 

 

 

Les mass média, une consommation passive d'images. Aujourd'hui les chaînes télévisées sont aux mains de grand groupes, des ilots de petites élites d'individus puissants, qui ont accumulé un pouvoir personnel et politique sans précédent. Quand nous écoutons et regardons les mass médias, nous voyons l'expression d'un monde à l'affût d'actualités commerciales, économiques et politiques. Autant de messages de la société marchande qui par la force de son expression, modifient nos besoins, bercent nos attitudes de consommateurs et incitent au confort pour mieux nous assiéger. Ces contenus diffusés en continu à la télévision, sont imposés aux téléspectateur et ne peuvent être ni discuté, ni contesté.

La société civile en mal de visibilité. Pourtant tant de personnes déploient leur énergie pour construire ce qu'ils souhaitent vivre, tant de personnes font le pas pour bâtir un monde plus solidaire et humaniste que matérialiste et individualiste. Une société civile injustement invisible alors qu'elle agit et réagit par la mise en oeuvre de ses valeurs humaines. Des hommes et des femmes, engagés et volontaires qui revendiquent le droit de croire en leur responsabilité. Autant d'associations, d'ONG, de SCOP, d'artistes engagés ou d'entreprises collectives qui devraient avoir le droit à l'expression et qui devraient être entendu tant elles sont porteuses de valeurs dont la société à besoin.


La citation d’Axel HONNETH, philosophe, illustre ces propos : « Tous les conflits sociaux doivent être compris comme des conflits normatifs, comme des luttes pour la reconnaissance ».

Des chiffres qui étonnent. Depuis les années 70, le mouvement associatif fait preuve d’une vitalité remarquable. Plus d’associations ont été créées durant les trente dernières années que depuis 1901 ! Selon le CERPHI (centre d’études et de recherche sur la philanthropie) 70 000 associations sont créés chaque année (contre 20 000 dans les années 70) et on estime à 1 million le nombre d’associations en activité à l'heure d'aujourd'hui. Malgré tout, le milieu associatif reste très mal connu du publique.

Internet ouvre la voie d'un média participatif. Véritable concurrent technologique de la télévision, Internet ouvre de nouvelles perspectives aux individus pour le partage de leurs idées. Selon un article de la CASES, « le web 2.0 désigne le fait que de plus en plus de personnes soient en mesure de diffuser toutes sortes de contenus et d'informations par le biais d'Internet. »

Cette innovation ne se caractérise pas par de concrètes avancées techniques mais d'avantage par une appropriation des outils et potentialités du World Wide Web. Les outils utilisés à cet effet sont des plus variés et les exemples suivants peuvent être cités : wikis, weblogs, podcasts ou encore les portails d'images et portails de vidéos, dont les exemples les plus flagrants sont YouTube, Facebook, MySpace.

De nombreuses nouvelles activités porteuses d'innovations sociales par le numérique voient le jour, avec par exemple les sites internet participatifs et citoyens soutenus par le Laboratoire des Innovations en Ecosystèmes Numériques et Sociales (LIENS). Ces communautés permettent de valoriser des groupes et acteurs porteurs de valeurs singulières qui revendiquent une mise en visibilité de celles-ci. Ainsi, nous voyons naître l’appropriation de ces outils par de nouveaux acteurs, groupes et communautés issus de la société civile souhaitant recentraliser les initiatives humaines, solidaires et populaires au sein de la diffusion médiatique. Cela constitue une nouvelle façon de percevoir et de participer à l’image, loin de l’attitude passive que nous imposent les masses médias.

Sortons nos caméras du placards ! Diffusons nos valeurs !! C’est pour rendre audible et visible sur une échelle internationale les initiatives solidaires et populaires de la société civile qui existent au niveau local que notre association a choisi d'utiliser internet et l’outil audiovisuel. En réalisant des reportages, en accompagnant de jeunes réalisateurs et en créant une plateforme internet pour la diffusion participative des actions citoyennes, Ex-Pression pense permettre une meilleure appropriation de l'outil vidéo par les citoyens engagés, mettre en visibilité des valeurs portées par les acteurs de la société civile, inciter à se rassembler pour agir, et enfin permettre l'existence d'un média participatif et citoyen.

Questionner l'humanité par l'existence des biens communs et replacer l'individu au coeur des échanges sont aujourd'hui des enjeux qui doivent trouver sens dans un devoir de réciprocité, d'utilité et de développement local. Pour croire que la société de demain peut s'ouvrir et se construire en considérant ses forces et ses faiblesses, nous vous proposons de regarder et de montrer le monde d'une autre façon en participant au projet du Média Audiovisuel de la Société Civile. Nous existons parce que les acteurs solidaires existent... Avec eux, avec vous, nous pouvons créer ensemble un média qui diffuse la voie des possibles et non le choix des produits.

A nous de nous en saisir !